Votre avocat, partenaire
des nouveaux départs
Qu’importe qui vous êtes – immigrant, réfugié, locataire, propriétaire –, votre avocat est là pour vous rappeler que vous avez le droit de vous sentir chez vous. En tout temps.
Vos droits sous un même toit
Le droit d’être accueilli

Le Canada est une terre d’accueil prisée des étrangers en quête d’un nouveau chez-soi. L’immigration demeure tout de même encadrée par des lois complexes qui imposent de nombreuses conditions. Les règles ne sont pas les mêmes selon que l’on demande le statut de réfugié, de travailleur temporaire, d’étudiant ou de résident permanent, ou encore, que l’on souhaite parrainer un être cher ou un membre de la famille resté à l’étranger. Comment s’assurer alors d’entreprendre dès le départ la bonne démarche ? Comment être certain de suivre les bonnes étapes dans le bon ordre afin d’éviter qu’une omission passée vienne soulever la possibilité d’une expulsion des années plus tard ?

Avec un avocat en droit de l’immigration, vous savez que vous êtes entre de bonnes mains. Celui-ci possède l’autorité et le savoir pour intervenir à toutes les étapes d’une demande d’immigration au Canada. Il rédige les demandes nécessaires et complète la documentation avec vous. Il vous informe des délais et des privilèges auxquels vous êtes admissible. En d’autres mots, il vous aide à voir des portes qui s’ouvrent là où vous voyez des obstacles.

Le droit de prendre racine

Vous avez fait du Canada votre nouvelle maison. Vous vous sentez chez vous ici... au point où vous êtes maintenant prêt à devenir officiellement citoyen canadien. Or, pour ce faire, vous devez répondre à une série de critères précis. Maintien du statut de résident permanent, âge, temps passé au Canada, déclarations de revenus, aptitudes linguistiques, absence d’antécédents judiciaires... Comment savoir si vous êtes admissible ? Le processus est-il long et coûteux ? Quelles sont les règles si vous épousez une personne venant de l’étranger ?

Votre avocat est là pour répondre à vos questions et vous accompagner dans le processus visant à vous donner des racines permanentes en sol canadien. Vous aurez l’heure juste dès le début. Et vous éviterez les erreurs pouvant mener à un refus ou un retour à la case départ.

Le droit de rester

Au Québec, la législation prend très au sérieux votre droit à la jouissance paisible de votre domicile. Par exemple, la Régie du logement existe afin de clairement définir les droits, les obligations et les recours des locataires et des locateurs. D’autres lois encadrent aussi le droit à la propriété. Or, sauriez-vous comment agir devant une hausse de loyer démesurée ? Un avis d’expropriation ? Une plainte pour négligence de votre immeuble locatif ? Un locataire qui refuse de payer son loyer ? Un voisin désagréable ?

La solution n’est pas nécessairement toujours un recours aux tribunaux. En parlant à un avocat, vous apprendrez qu’il existe une variété d’options plus simples pour résoudre des litiges qui touchent l’un des fondements de votre qualité de vie : votre lieu de résidence.

Le saviez-vous?
1 460

Nombre exigé de jours au Canada à titre de résident permanent pendant les 6 ans précédant une demande de citoyenneté. Il faut aussi avoir été présent au pays durant au moins 183 jours par année durant 4 de ces 6 années.

3

Nombre de mois de carence avant qu’une personne réfugiée au Canada ait droit à l’assurance-maladie.

630 $

Frais d’octroi de la citoyenneté canadienne à un adulte.